Retour au blogue

Le marketing de destination, un terreau fertile de créativité

Par

L’industrie touristique a souvent fait usage d’imagination et de créativité pour attirer l’attention des touristes et voyageurs. Nous vous proposons quatre campagnes marquantes qui ont très bien fonctionné.

1- Le meilleur emploi du monde

Commençons par un incontournable, la campagne “Best job in the world” de 2009. Cette campagne a marqué l’imaginaire car elle proposait justement un job de rêve dans un endroit paradisiaque avec des conditions dignes de la vie des gens riches et célèbres en échange de simplement savourer la vie. Bien que l’objectif était d’attirer l’attention internationale sur le Queensland australien comme une destination touristique de choix, un sous-texte environnemental portant sur la situation des récifs de coraux était aussi mis de l’avant. Les retombées ont été immédiates pour la région, et on en parle encore à ce jour.

Les détails sur le site du Queensland ici et la vidéo du cas ici.

2- Pour contrer la négativité, un afflux de positivité 

Après l’éruption du Eyjafjallajökull qui a paralysé une bonne partie du monde en 2010, l’Islande a non seulement vu son industrie touristique décliner drastiquement, mais a aussi vu son capital de sympathie fondre comme glacier au soleil. Un vent de négativité s’est abattu sur le petit pays qui portait l’odieux de la débandade mondiale mais surtout européenne. Pour contrer cette négativité, la campagne Iceland Hour a été mise sur pied pour redonner à l’islande une bonne grosse dose de sympathie par des histoires inspirantes mais surtout, positives.

Vidéo de la campagne ici.

3- Pour s’en sortir, il faut rester en dedans: arrêtons de voyager

La pandémie n’a épargné aucun d’entre nous. Les endroits du monde dont l’économie est en grande partie basée sur le tourisme l’ont eu quelque peu plus dur que d’autres. Le Portugal, bien que pas totalement dépendant du tourisme, a été frappé de plein fouet. Mais face à l’adversité, ils ont choisi la voie philosophique: pour un espoir de retour à la normale, pour recommencer le plus rapidement possible à voyager normalement, il faut briser la pandémie et faire un autre sacrifice. Ne nous visitez pas. Pas maintenant. Restez chez vous pour que demain vous puissiez venir nous voir. Une belle idée amenée sobrement et joliment.

Vidéo de la campagne Can’t skip Hope ici.

4- Le téléphone suédois

Le philosophe Blaise Pascal aurait un jour écrit “Je voulais vous écrire une courte lettre, mais je n’en ai point eu le temps” comme quoi faire simple n’est jamais chose aisée à réaliser. Cette très dépouillée campagne suédoise est un bon exemple de simplicité et d’efficacité. Un numéro de téléphone, un suédois, une conversation. C’est tout. Aucun réel “what’s in it for me?” ou d’immensément complexe analyse de données préalable. Qu’un bon vieux stunt publicitaire marquant par sa simplicité et son côté saugrenu qui titille un trait si humain : la curiosité. 

Étude de cas, par ici. Nos collègues chez Infopresse en ont aussi parlé dans un article.